Monumens historiques relatifs à la condamnation des chevaliers de l'Ordre du Temple

de François Juste Marie Raynouard

Cet ouvrage aujourd’hui, rare et épuisé depuis longtemps, a été et reste une référence pour tous les historiens de l’Ordre qui l’ont étudié et cité.

9782916280110
22 Produits
Vite ! 22 Produits en stock
23,70 €

  Politique de livraison

Cliquez pour en savoir plus

  Politique de retour

Voir nos conditions générales de vente

Cet ouvrage aujourd’hui, rare et épuisé depuis longtemps, a été et reste une référence pour tous les historiens de l’Ordre du Temple qui l’ont étudié et cité.
François Juste Marie Raynouard s’appuie sur des documents aujourd’hui disparus, empruntés aux archives du Vatican par Napoléon Ier, abordant entre autres les interrogatoires du procès.
Dans son introduction, Philippe Subrini décrit fort bien le chemin qu’ils ont emprunté et comment l’auteur s’en est servi pour décrire les dernières heures de l’Ordre du Temple.
...J’ai pensé que j’ajouterais peut-être aux titres de gloire de ma patrie, et au juste respect qu’inspire le caractère national, si je recueillais, avec zèle et impartialité, les preuves de l’innocence de l’Ordre et des Chevaliers...
Voici ainsi résumé l’état d’esprit avec lequel Raynouard aborde ce sujet maintes fois traité pour lequel tant d’hommes se sont passionnés.
La réédition de cet ouvrage est accompagnée d’une biographie de l’auteur et d’une introduction permettant de le resituer dans son contexte.


Edition augmentée par :

  • Avant Propos de Philippe Subrini 
  • Biographie de l’auteur tirée de la Biographie Universelle ancienne et moderne Tome 35 (MICHAUD) 1843
9782916280110
22 Produits

Fiche technique

Auteur
François Juste Marie Raynouard
Nombre de pages
214
Dimensions
160 x 240
Introduction
Philippe Subrini
Éditeur
Les Éditions de la Tarente

Références spécifiques

EAN-13
9782916280110
Commentaires (0)
Aucun avis n'a été publié pour le moment.

11 autres produits de la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté: