Hypothèse de la nouvelle philosophie

Anonyme du XVIIe siècle. Texte édité et présenté par Sylvain Matton, avec des études de Maria Teresa Bruno et de José Médina

Si la fortune de la philosophie de Descartes a été abondamment étudiée, celle de Gassendi, l’autre phare de la philosophie française de l’Âge classique, reste mal connue, et l’on se contente ordinairement de répéter avec Francisque Bouillier qu’elle “n’a fait, au XVIIe siècle, qu’une bien petite école, elle n’a régné que dans quelques salons suspects de libertinage d’esprit et de moeurs”. Rédigée au début des années 1670 par un partisan du chanoine de Digne, probablement un médecin catholique de Provence, l’anonyme Hypothèse de la nouvelle philosophie, éditée ici pour la première fois, invite à réviser ce jugement comme à comprendre ce qui constituait la posture philosophique essentielle du gassendisme : la liberté de philosopher. 

9788872524077
33 Produits
Vite ! 33 Produits en stock
30,33 €

  Politique de livraison

Cliquez pour en savoir plus

  Politique de retour

Voir nos conditions générales de vente

Si la fortune de la philosophie de Descartes a été abondamment étudiée, celle de Gassendi, l’autre phare de la philosophie française de l’Âge classique, reste mal connue, et l’on se contente ordinairement de répéter avec Francisque Bouillier qu’elle “n’a fait, au XVIIe siècle, qu’une bien petite école, elle n’a régné que dans quelques salons suspects de libertinage d’esprit et de moeurs”. Rédigée au début des années 1670 par un partisan du chanoine de Digne, probablement un médecin catholique de Provence, l’anonyme Hypothèse de la nouvelle philosophie, éditée ici pour la première fois, invite à réviser ce jugement comme à comprendre ce qui constituait la posture philosophique essentielle du gassendisme : la liberté de philosopher. 

Car tout en adhérant à un atomisme conforme jusque dans le détail à celui de Gassendi, l’auteur de Hypothèse de la nouvelle philosophie se place aussi sous l’égide d’autres grandes figures de la “nouvelle philosophie” qui ont toutes en commun d’avoir rompu avec la scolastique et d’avoir adopté, chacune à sa façon, une conception atomistique ou corpusculaire de la nature, à savoir Descartes, Mersenne, Regius, Rohault, Maignan, Kircher, Van Helmont, Digby, et il le fait en avertissant qu’ “il ne les suivra pas en disciple, c’est-à-dire en aveugle, mais en maître, examinant leur raisonnement et leurs expériences par les siennes”. L’Hypothèse de la nouvelle philosophie nous offre ainsi une description précise des avancées et des difficultés des sciences dans la seconde moitié du XVIIe siècle.

9788872524077
33 Produits

Fiche technique

Nombre de pages
336
Dimensions
15x17
Année de parution
2022
Collection
Anecdota
Chargé d’édition
Sylvain Matton
Éditeur
Archè Milano

Références spécifiques

EAN-13
9788872524077
Commentaires (0)
Aucun avis n'a été publié pour le moment.

16 autres produits de la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté: