PrestaShop

Nouveaux produits

Nouveaux produits
Le Matras du Maître
  • NOUVEAU
accueil
Le Matras du...
d'Alain Mucchielli Avec ce troisième volet du triptyque reliant Alchimie et Franc-maçonnerie,...
23,70 € Prix
Hund en lumière. La Stricte...
  • NOUVEAU
accueil
Hund en...
André Kervella Depuis 1751, le document considéré comme fondateur de la Stricte Observance...
22,75 € Prix
La Cornue du Compagnon
  • NOUVEAU
accueil
La Cornue du...
Alain Mucchielli nous suggère un certain nombre de liens à tisser entre les différentes...
20,85 € Prix
Rabelais et les secrets du...
  • NOUVEAU
histoire-et-tradition
Rabelais et les...
de Jean-Henri Probst-Biraben Avec son Rabelais et les Secrets du Pantagruel, Probst-Biraben...
21,80 € Prix
L'alambic de l'Apprenti
  • NOUVEAU
franc-maconnerie
L'alambic de...
d'Alain Mucchielli Préface de Jean-Marie Pierret L’Alchimie est au cœur de la...
23,70 € Prix
PACK - La correspondance...
  • Exclusivité web !
  • NOUVEAU
  • PACK
regime-ecossais-rectifie
PACK - La...
de Jacques Rondat Tome I : Un cours de Maçonnerie Rectifiée J.B. Willermoz, important...
58,77 € Prix
Tous les nouveaux produits
Alain Mucchielli et la Cornue du Compagnon

Alain Mucchielli et la Cornue du Compagnon

-

les Éditions de la Tarente : Comme prévu, nous voici au 2e tome de votre trilogie alchimique. La cornue après l’alambic : pourquoi avoir choisi ces deux vaisseaux pour accompagner ces grades et pourquoi des contenants plutôt que des agents actifs ?

Alain Mucchielli : Comme l’a écrit Jean-Marie Pierret dans la préface du premier tome, le cherchant est à la fois le contenant et le contenu. De plus, je ne pouvais pas proposer des « agents actifs » parce qu’ils ne m’appartiennent pas. Chaque lecteur a les siens, sa matière première puisqu’elle est partout. Je ne peux fournir que les vaisseaux, la vaisselle, les récipients, les outils et les questions. Les réponses ne dépendent pas de moi : je n’ai pas de pouvoir sur les réactifs, les catalyseurs, la chaleur, la vitesse de réaction ni même sur les produits de ces réactions. Si j’avais pointé l’antimoine de l’Apprenti ou le cinabre du Compagnon, je vous aurais imposé un choix pour commencer l’œuvre qui n’est peut-être pas le vôtre. Mais en vous proposant une cornue ou un alambic, peut-être allez-vous commencer par y mettre de l’antimoine mais peut-être pas. Cela reste votre choix, votre liberté. Chacun a ses capacités et ses rythmes propres de lecture et d’évolution qu’il ne faut pas forcer.

Comment qualifiez-vous votre approche de l’Alchimie : spirituelle, opérative, psychologique ?

Alain Mucchielli : Les mots« psychologique » et « spirituelle » ont la même  signification étymologique : la psyché grecque et le spiritus latin signifient d’abord « le souffle ».  Il existe donc un lien entre psychologie et spiritualité. Selon moi, et je dis bien selon moi, le psychologique est le spirituel en action. Il est donc possible d’avoir simplement une approche psychologique de l’Alchimie, mais, un jour, il faudra bien passer à la théorie, car nous ne nous contentons pas d’action et nous recherchons toujours notre propre philosophie de la vie et de la mort. C’est alors que l’on atteint le spirituel voire le religieux qui n’a rien à voir avec les églises. Quant à mon approche opérative, je dois dire que je  ne fais plus de travail de paillasse depuis longtemps bien que je continue à lire des livres de chimie. Mais c’est avec les roches et ce qui nous reste de végétaux et d’animaux que j’ai repris contact dans mon jardin ou nos forêts.

Il ya énormément de références dans vos études, mais nous avons remarqué une fréquence particulière pour CG Jung. Que représente son approche alchimique pour vous ?

Alain Mucchielli : L’approche alchimique de Jung a été pour moi une révélation. Dans ses œuvres, il est le seul à avoir eu cette vision globale entre alchimie, psychologie, médecine, philosophie et religion. Non seulement il donne le matériel et la méthode alchimique mais il en explique les résultats d’une façon qui m’a convenu d’emblée. L’ensemble de sa pratique, de ses théories et de ses concepts éclaire, selon moi, les trois termes de votre question précédente : l’opératif, le psychologique et le spirituel. En cherchant la Pierre, les alchimistes travaillaient sur eux-mêmes dans ce qu’il appelle un « processus d’individuation », de redécouverte du  Soi. Et ce travail ressemble comme deux gouttes d’eau à ce qu’il appelle « l’imitation du Christ » ce qui, bien entendu,  n’a rien à voir avec le Christ de Rome. Si Jung ne résume pas à lui seul l’alchimie et la psychologie, il en a néanmoins eu le génie de l’analyse et de la synthèse. Solve et coagula, en quelque sorte…

 

Pour l’œuvre au rouge, quelle sera votre embarcation ? et va-t-elle nous mener ? 

Alain Mucchielli : Mon vaisseau sera le matras du Maître.. Il s’agit d’un clin d’œil à la fable de La Fontaine, « Le Héron au long bec emmanché d'un long cou » car le matras est un ballon avec un long col. Pour deux raisons : parce que la morale de cette fable est remarquable et que je vous entraîne dans le monde des oiseaux qui ont un curieux langage.

Le livre d'Alain Mucchielli La cornue du Compagnon est disponible ici

2Commentaires

    • Avatar
      Louis PACCHIANI
      oct. 15, 2020

      J'espère Un rendez vous affectif à la lecture du livre. F.*. Luigi

    • Avatar
      Louis PACCHIANI
      oct. 15, 2020

      J'espère Un rendez vous affectif à la lecture du livre. F.*. Luigi

Votre commentaire